25
oct
2011
1

[CDG] L’a/Libye, du gâchi

Qui n’a pas eu l’occasion de suivre tout au long de cette année les révoltes arabes. Que celui qui n’a pas apprécié cet engouement mondialement partagé pour la libération d’un pays des griffes d’un tyran me jette la première pierre.
Et pourtant, tous, nous avons pu observer, en silence, la décision d’un état islamique (ne jouons pas sur les mots mais la charia au dessus d’une constitution ce n’est qu’un état islamique)

Je suis écœuré, ce monde sombre dans une dérive sans précédent; les livres d’histoire nous apprennent pourtant les risques de telles abominations. Il fut une époque où les états sous domination religieuse tentaient de s’épandre vers le sud et l’orient. Détruisant par la même occasion des cultures et décimant des peuples au nom de certaines valeurs pas toujours très catholiques.

Ce n’est en rien du racisme mais dans notre société du ‘paraitre bien’ les phrases qui suivent choquent et sont dites honteuses.
Je hais l’Islam au même titre que toutes ces religions à caractère expansif, je suis un fervent défenseur de la laïcité.
J’attends le moment où les peuples d’occident se révolteront contre cette néo-croisade musulmane. Je serai de ceux qui ce jour-là prendront les armes pour défendre LEUR liberté et non celle dictée par une loi religieuse.
Et que l’on arrête tout de suite cette naïveté générale qu’est de croire qu’en libérant les pays arabes, de nouveaux consommateurs s’offriront à nos pays capitalistes…

cfr: http://fr.wikipedia.org/wiki/Karl_Marx#La_religion

Ecrit par Ita dans : CDG | Tags : , , , , ,
09
mai
2011
1

Come Back… again

C’est une histoire qui se termine. Un point d’interrogation sur mon avenir comme un voile qui recouvrirait mes yeux en pleurs.

Une semaine difficile vient de s’écouler, le sommeil me rattrape peu à peu mais ne gagne jamais, comment pourrai-je fermer les yeux dans un tel état…

Le temps me ronge, peu à peu je me rappelle du temps passé à écouter mon coeur, à le laisser crier sans aucune privation. Et je me souviens de ce que j’ai loupé, de cette histoire à laquelle j’aurai pu participé, au final ce ne fut que regret, regret… encore aujourd’hui… je le regrette.

Et je repense à moi, où vais-je? Que vais-je faire? Pourquoi participer à ce cirque mondial dans lequel je suis condamné à vivre une vie que je n’ai pas choisie.

Capitalisme, Consommation, études, travail, pension, liberté? Mais où est la liberté dans cette vie? Une pseudo-liberté parce que je peux choisir entre une dizaine de métiers différents et que je peux dépenser l’argent gagné par ce métier pour acheter des biens qui rapporteront à d’autres personnes, qui bien trop souvent n’ont plus besoin de travail pour vivre heureux. Mais quelle liberté!

Et je repense à mes rêves d’adolescents, changer le monde, détruire cette société qui m’offre une illusion du bonheur, la faire imploser pour mieux la reconstruire, la façonner à mon idée, un retour au source en quelques sortes. De l’extrêmisme comme jamais la Terre n’a connu… me faire haïr, détester, décrier, mais ressortir la tête haute et poser la première pierre d’un nouveau monde, d’une image taille réelle du bonheur.

Mais je ne suis que le simple pion d’un vaste jeu d’échecs où chaque joueur reste planté sur ses positions.

[ITA]

08
jan
2011
7

Links: rapide petit lien en passant: à lire

http://www.undernews.fr/warez-telechargement/insolite-lettre-dun-pirate-a-ubisoft.html

-opinion à venir-

Ecrit par Ita dans : Non classé | Tags : , , , , , ,
17
nov
2010
0

Enhancer … again

Ecrit par Ita dans : Culture, Vidéo |
13
oct
2010
0

[RDV@Belgium] 121 jours plus tard…

Il y a aujourd’hui 121 jours que nous étions rappelés aux urnes pour décider de l’avenir de notre pays. Du changement? Depuis 2007, pas grand chose au final. Bilan personnel en quelques lignes.

C’est avec nostalgie que je contemple le compteur de la RTBF qui défile minute après minute. “121 jours 58 heures et 57 minutes” à l’heure où j’écris ce billet. Mais comment résumer ce laps de temps bien trop long?

Par rapport à 2007, seuls les acteurs principaux de cette représentation théatrale à la belge ont changé; le CDnV a perdu sa place au profit de son ancien allié NV-a, le PS wallon est devenu premier parti de notre chère contrée francophonne.  Mais le bilan a-t-il changé pour autant?

L’un des plus petit pays européen est enlisé dans une crise qui lui échappe, la crise politique la plus grave qu’il a connu en 140 d’existence. Un cul de sac? A partir d’ici ce n’est que ma simple opinion d’un problème qui n’est pas prêt d’être réglé.

Bart de Wever, pantin de son parti extrémiste flamingant, tente de nous montrer publiquement son envie d’aboutir à un accord entre partis flammands et wallons. Une simple façade en somme, ce “clarificateur” (comme le surnomme certains médias) ne voit en le mot accord, qu’une acceptation francophonne à ses aspirations ambitieuses. Tout pour les  Flammands, rien pour les Wallons, c’est en cette courte phrase que je me permets de résumer son programme politique.

Mais où est passée la notion de “compromis à la belge”, notion qui a fait la réputation de notre pays durant tant d’années? En réfléchissant un peu plus loin,  je me permettrai de dire que cette crise a débuté il y a bien longtemps, je pourrai remonter aux années 60 et la grande affaire des universités de Gent, Leuven… ou alors bien plus loin encore avec l’atmosphère qui régnait avant les deux guerres, temps où le français était encore première langue officielle. Bien que ces évènements historiques permettraient de comprendre un peu la crise actuelle, je m’éloignerai bien trop du sujet de cet article.

Alors que bien trop de politiques s’attachent à l’idée d’une Belgique unie et renvoie à  intervalles réguliers monsieur De Wever aux négociations, il est temps de se dire que c’est inutile! La Belgique a perdu durant cette crise une partie de son enthousiasme fédéral.  Je ne dirai pas que je suis pour la séparation totale, [ note personnelle : qui pourtant à long terme serait peut-être plus viable pour les Wallons que les Flammands] mais il est temps de se demander si une réforme complète de notre constitution politique et administrative ne serait pas envisageable.

Mais la question principale que je me pose ce matin est pourquoi tous les partis en présence ont peur de l’avenir? Ils craignent de nouvelles élections, une hypothétique séparation ou encore, pour les plus défaitistes d’entre eux, un gouffre profond duquel nous ne pourrions ressortir indèmne…

Alors que le FDF vous envoie des slogans chocs à la figure, que la NVA se montre plus ferme que jamais et que les socialistes se veulent plus négociants qu’affirmés, je me demande si ce cirque politique ne devient pas le mélodramme de notre chère Belgique…

En espérant que mon prochain billet ne débute pas par un R.I.P. Belgium, je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne journée.

N’oubliez pas que l’opinion de chacun peut changer les choses, il ne tient qu’à nous de ne pas suivre aveuglément les médias pessimistes. Rappelons que ces journalistes sont avant tout des citoyens belges tout comme nous, et que tout comme nous, ils s’inquiètent pour l’avenir de la Belgique.

C.Viane

Belgium, where are you?

Belgium, where are you?

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | TheBuckmaker.com WordPress Themes | Traduction WordPress tuto


Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to twitter.com:80 (Network is unreachable) in /mnt/132/sda/6/a/viane.cedric/wp-includes/class-snoopy.php on line 1142